Archives du mot-clé livelihoods

Réunion de lancement du projet sur la conservation des ignames de Madagascar

par Tiana Randriamboavonjy

Depuis mai 2015, KMCC gère un projet sur la conservation des ignames de Madagascar pour une durée de trois ans financé par Darwin Initiative qui se focalise. C’est un projet qui a pour objectifs principaux de:

  • Améliorer les moyens de subsistance des communautés riveraines à travers la culture, et la conservation durables des ignames,
  • Conserver les espèces d’ignames autochtones, en particulier les plus menacées et les plus utilisées.
Tubercules de Dioscorea alata collectés
Tubercules de Dioscorea alata collectés

Lire la suite Réunion de lancement du projet sur la conservation des ignames de Madagascar

Publicités

Promotion de la culture de bambou dans le Massif d´Itremo

par Herson Andrianirina

Pour compenser le besoin des populations riveraines de la NAP du Massif d’Itremo en ressource en bois, 320 plants de bambous (Dendrocalamus brandisii (Munro) Kurz) ont été distribuées gratuitement dans huit villages concernés directement par le projet de conservation du massif d’Itremo dont Kew Madagascar Conservation Centre (KMCC) est le promoteur et qui est financé par la Fondation pour les Aires Protégées et la Biodiversité de Madagascar (FAPBM). Le partage de ces plants de bambous a été accompagné de fiches techniques mentionnant la technique de culture, les précautions à prendre et les modes d’utilisations de la plante. Pour ce faire, des réunions avec les communautés de base (COBA) ont été organisées en tenant compte la description morphologique de la plante et le mode de multiplication du bambou par tige et par rhizome.

Transport des plantules de bambous
Transport des plantules de bambous

Lire la suite Promotion de la culture de bambou dans le Massif d´Itremo

Réunion de coordination du programme « Agroforestry Livelihoods » à Fianarantsoa

par Mamy Rasolofoarivony

La réunion pour le trimestre I du programme  « Agroforestry Livelihoods Project » de KMCC et ses partenaires, SNGF et Feedback Madagascar, s´est déroulée les 28 et 29 avril 2015 dans la salle de réunion de Notre Dame du Cénacle à Fianarantsoa. Cette réunion a permis de définir le planning des activités respectives de chacun pour le trimestre II de l’année 2015. Notamment sur :

  • le renforcement de capacités des pépiniéristes et des Agents de Suivi Phénologiques (ASP) afin d´atteindre l´objectif de production annuelle de 20,000 plants/COBA,
  • la délimitation et le relevé GPS des surfaces restaurées et reboisées au cours de cette campagne,
  • la stratégie à adopter pour la période restante du projet, et
  • l´identification des cinq espèces cibles pour en dégager un plan de gestion.

Une évaluation des activités réalisées sur le reboisement/restauration et le projet agroforesterie dans les régions d’Itremo et du COFAV, a été aussi effectuée lors de cette réunion. Tout le monde a présenté un compte rendu de leurs réalisations pour l´année 2014-2015. Des formations ont eu lieu sur la culture de bambous (par KMCC) et la technique de dépressage et du VAM (par SNGF) Le projet « Agroforestry Livelihoods Projects » est financé par le ‘Darwin Initiative’ pour une durée de trois ans depuis 2013.

Participants à l´atelier de coordination á Fianarantsoa
Participants à l´atelier de coordination á Fianarantsoa

Structure de la gestion de la Nouvelle Aire Protégée du Massif d’Itremo

par Tiana Randriamboavonjy

Avec une superficie de 24.788 ha, la Nouvelle Aire Protégée (NAP) du Massif d’Itremo est classée comme « Paysage terrestre protégé (catégorie V)» selon les types d’aires protégées de l’IUCN, (2012). Depuis 2011, cette NAP est cogérée par Kew Madagascar Conservation Centre (KMCC) et le « Itremo Massif Protected Area Conservation Team (IMPACT) », un comité constitué de 24 membres issus des communautés de base des huit villages autour de la NAP du Massif d’Itremo. La cogestion implique la participation des différentes parties prenantes dans la mise en œuvre du programme de gestion suggéré dans le plan d’aménagement et de gestion de l’aire protégée.

Photo de groupe de l’IMPACT après la visite de l’arboretum de Ranomafana Fianarantsoa

Lire la suite Structure de la gestion de la Nouvelle Aire Protégée du Massif d’Itremo

La Nouvelle Aire Protégée du Massif d’Itremo

Panorama Itremo
Vue partielle du massif d’Itremo

Le Massif d’Itremo, dans les hautes terres de Madagascar, est unique au monde de par sa géomorphologie et sa biodiversité. Le massif est composé essentiellement de rochers quartzitiques et schisteux, d’âge Précambrien. Environ 600 espèces végétales y ont été répertoriées jusqu’à présent. Ce nombre pourrait encore augmenter au fur et à mesure que les travaux d’inventaires au sein de la nouvelle aire protégée progressent. La cartographie des formations végétales de la région de l’Itremo, effectuée par le KMCC en 2011, a permis de recenser 13 différents types de végétations bien que les formations les plus évidentes dans la région soient les savanes, les bois de tapia et les rocailles.

Carte de la vegetation de l'ItremoAvec son paysage montagneux et rocheux, la NAP de l’Itremo constitue une source hydraulique des bassins versants environnants et dont les activités économiques régionales en dépendent largement. La NAP du Massif de l’Itremo offre ainsi certains services écosystémiques à la vie quotidienne des populations locales. Ces dernières appartiennent majoritairement à la tribu des Betsileo. Leurs activités se rapportent à l’élevage extensif de zébus (pâturage dans les prairies d’Itremo), à l’agriculture, à l’exploitation minière mais aussi à des activités relatives à la production des tissus de soie (lamba landy).

Paturage
Des zébus pâturant dans l’aire protegee de l’Itremo
mines
Une carrière minière illicite dans l’aire protégée de l’Itremo

 

Rakotoarinivo M.