Archives du mot-clé Itremo Massif NAP

Recherche sur la maladie des plantes Tapia

par Fetra Randriatsara

Du projet sur l’Agroforesterie financée par Darwin Initiative, la restauration forestière dans la NAP du massif d’Itremo fait partie du programme. Elle prend en considération une partie des forêts de Tapia qui présentent actuellement une maladie non encore identifiées. Le suivi de chaque population contaminée s’avère ainsi primordial. Selon les constatations des communautés riveraines, une maladie s’est apparue en 2005 et a touché la plupart des individus de Tapia dans la partie Est de la zone périphérique. Actuellement, le parasite s’est rependu et touche la zone protégée. Pour cela, des études méritent d’être menées afin de savoir l’origine et les caractéristiques du parasite, de connaitre la superficie totale des populations affectées et d’apporter des remèdes à cette maladie.

Forêt de Tapia d’Ilanitra atteinte de la maladie
Forêt de Tapia d’Ilanitra atteinte de la maladie

Lire la suite Recherche sur la maladie des plantes Tapia

Installation d’un nouveau site d’agroforesterie et intégration d’une nouvelle communauté de base dans l’AP Itremo

par Fetra Randriatsara

Au mois de septembre dernier, KMCC a visité le village de Maharivo qui est un site localisé plus à l’ouest de l’aire protégée du massif d’Itremo (S 20 20’37’’ et E 046 25’34’’), et dans la commune d’Amboropotsy. Avec environ soixante-dix toits, les villageois de Maharivo ont décidé de travailler plus efficacement avec KMCC pour la mise en œuvre des activités en agroforesterie. Ils ont en effet créé la nouvelle association villageoise nommée « Mampiray’’ afin d’assurer les travaux communautaires pour l’installation d’un centre de pépinière et d’une vitrine de démonstration dans le village.

photo 1
Village de Maharivo

Lire la suite Installation d’un nouveau site d’agroforesterie et intégration d’une nouvelle communauté de base dans l’AP Itremo

Installation des vitrines de démonstration du système agroforestier dans la Nouvelle Aire Protégée Itremo

par M. Rasolofoarivony

Toutes les vitrines de démonstration sont maintenant installées dans huit villages autour de la Nouvelle Aire Protégée Itremo. Les consignes générales de leurs mises en place ont été suivies, et la pratique des alley-cropping sont bien suivi par chaque Technicien Agroforesterie Communautaire (TAC).

Vitrine d´Ankafotra
Vitrine d´Ankafotra

Les plants repiqués au mois de janvier dernier sont maintenant hauts de 30 à 100 cm. A titre de rappel, les plants qui sont introduits dans les vitrines sont  des Légumineuses comme: Albizia lebbeck, Acacia mangium, Acacia leptocarpa, Tamarindus indica, inga sp., et d’autre espèce comme Moringa oleifera. Parmi toutes les plantes cultivées, l´inga a une vitesse de croissance remarquable bien que celle-ci soit plus ou moins au ralenti à cause du faible taux de pluviométrie dans la région. De plus, la campagne de reboisement/restauration forestière est limitée entre le mois de janvier à mars.

"Alley cropping" à Ihazofotsy
« Alley cropping » à Ihazofotsy
Plants d'Inga à Itremo
Plants d’Inga à Itremo

Les espèces d’acacias s´adaptent bien aux conditions climatiques dans le massif d’Itremo, tandis que le moringa souffre du manque d´eau et de la forte chaleur pendant la période sèche.

Les cultures utilisées pour les « alley-cropping » sont en général du maïs, du manioc, des légumineuses, de la patate douce, des arbres fruitiers. Comme certains entre-lignes ne sont pas encore exploités pour les vitrines de certains villages, des semences seront distribuées pour chaque TAC afin qu’ils puissent les semer pendant la prochaine saison de pluies. L´utilisation de compost sera recommandée pour chaque TAC et ménages adoptants au cours de la prochaine campagne de reboisement.

Panneau d´indication à Mahavanona
Panneau d´indication à Mahavanona

Pour la suite, chaque TAC, avec l´aide de nos techniciens sur place, a été vivement sollicité pour la sensibilisation et la motivation de chaque membre au sein de chaque Communautés de Base (COBA). Cela afin d´augmenter le nombre des ménages adoptants et de les initier sur les techniques à suivre.

Inga, une plante utilisée pour la promotion de l’agroforesterie dans la NAP du Massif d’Itremo

par Tiana Randriamboavonjy

Dans le cadre du projet « Agroforestry Livelihood » financé par le Darwin Initiative, Kew Madagascar Conservation Centre en partenariat avec l’ONG Ny Tanitsika -Feedback Madagascar (NT-FBM) et le Silo Nationale des Graines Forestières (SNGF) vulgarise depuis 2014 l’utilisation de l’Inga dans les pratiques culturales dans neuf villages autour de la NAP du Massif d’Itremo.

L’Inga, une légumineuse originaire des zones tropicales de l’Amérique Latine, compte environ 300 espèces (The Inga Foundation, 2010-2014). C’est un arbre qui peut atteindre une taille maximale jusqu’à 20 m de hauteur. Sa gousse de 30 à 40 cm de long contient jusqu’à 30 graines aplaties dont la membrane fine est comestible.

Gousse d’Inga avec une graine aplatie
Gousse d’Inga avec une graine aplatie
Feuilles pennées d’Inga avec des pétioles ailés
Feuilles pennées d’Inga avec des pétioles ailés
Fleur d´inga
Fleur d´inga

L’espèce d’Inga, I. edilus Mart., a été introduite à Madagascar, dans la région de Fianarantsoa, vers l’annee 1990 pour un essai de culture en agroforesterie. Apres son acclimatation, l’Inga a été vulgarisé dans la commune de Soavina (Ambatofinandrahana). Ce site constitue actuellement le lieu fournisseur des graines d’Inga pour le projet.

Achat de gousses d’Inga à Soavina

Achat de gousses d’Inga à Soavina
Achat de gousses d’Inga à Soavina

L’approvisionnement en graines d’Inga concernent neuf villages autour de la NAP Itremo afin d’assurer une pratique culturale plus améliorée suivant le « système Inga » (Pennington et al., 1998). Cette technique consiste à planter les Ingas suivant des lignes parallèles dans une parcelle de 0.5 ha. D’autres légumineuses et les semences de plantes habituellement considérées par les paysans sont cultivées entre les rangées d’Ingas Cette pratique a pour avantage d’obtenir une espace optimale pour une bonne croissance de chaque type de culture. En fait, l’Inga a besoin d’une espace puisqu’il se développe rapidement, la plante peut atteindre une hauteur de 5-6 m après 3-4 ans de plantation. A part, l’ombrage pour les cultures associées. , l’Inga a des usages multiples :
• Amélioration du sol par la présence des nodules fixateurs d’azote;
• Formation d’un humus (mulch) épais après la décomposition rapide de ses feuilles sous une condition suffisante d’humidité et de température;
• Bois de construction ou bois de chauffe à partir de la troisième année de plantation.
• Graines comestibles
Après 2-3 ans de développement l’Inga produit des fruits. Les graines d’Inga devraient être semées rapidement afin d’éviter toute perte de viabilité. Toutes les graines devraient tout de suite être mises en pots pour ne pas perdre leur capacité de croissance. Apres l’ouverture de la gousse, une excroissance blanche se développe sur une graine exposée au soleil. En pépinière, il faut environ une année pour produire un jeune plant prêt à transplanter.

Un pied d’Inga adulte dans un champ de culture
Un pied d’Inga adulte dans un champ de culture

Plus de 1 000 gousses d’Inga ont été partagés aux neuf villages autour de la NAP du Massif d’Itremo. Deux villages, Mahavanona et Ambondrona Est, n’ont pas encore pu avoir leur part par manque de gousses, tandis que les villages d’Ankafotra et d’Ihazofotsy sont les deux meilleurs producteurs. En moyenne, 300 jeunes plants d’Inga ont été produits par village.

Plants d’Inga en pépinière après semis

Plants d’Inga en pépinière après semis
Plants d’Inga en pépinière après semis

Le tableau suivant donne en détail la répartition des Inga partagés

Village Nombre d’Inga sorti des pépinières Nombre d’Inga cultivé en plots Nombre d’Inga partagés aux communautés
Itremo 148 148 0
Ifasina 59 40 19
Ihazofotsy 552 448 104
Ambondrona 0 0 0
Ankafotra 724 200 524
Andondona 486 230 256
Mandimbizaka 63 63 0
Riampotsy 200 200 0
Mahavanona 0 0 0
TOTAL 2232 1329 903

Plantation d’Inga en ligne dans un plot de démonstration

Plantation d’Inga en ligne dans un plot de démonstration
Plantation d’Inga en ligne dans un plot de démonstration

Références bibliographiques
– The Inga Foundation. The Inga tree. 2010-2014. Disponible à l’adresse suivante : http://www.ingafoundation.org/the-inga-tree/
– Pennington & Fernandes. The genus Inga Utilisation. The Royal Botanic Gardens, Kew, 1998

Promotion de la culture de bambou dans le Massif d´Itremo

par Herson Andrianirina

Pour compenser le besoin des populations riveraines de la NAP du Massif d’Itremo en ressource en bois, 320 plants de bambous (Dendrocalamus brandisii (Munro) Kurz) ont été distribuées gratuitement dans huit villages concernés directement par le projet de conservation du massif d’Itremo dont Kew Madagascar Conservation Centre (KMCC) est le promoteur et qui est financé par la Fondation pour les Aires Protégées et la Biodiversité de Madagascar (FAPBM). Le partage de ces plants de bambous a été accompagné de fiches techniques mentionnant la technique de culture, les précautions à prendre et les modes d’utilisations de la plante. Pour ce faire, des réunions avec les communautés de base (COBA) ont été organisées en tenant compte la description morphologique de la plante et le mode de multiplication du bambou par tige et par rhizome.

Transport des plantules de bambous
Transport des plantules de bambous

Lire la suite Promotion de la culture de bambou dans le Massif d´Itremo