Archives du mot-clé Angraecum

 Le Projet « Éducation » de Kew Madagascar Conservation Centre

Le programme d’éducation de Kew Madagascar Conservation Centre ( KMCC ) est dirigé par Dr Hélène Ralimanana et Dr Franck Rakotonasolo. Ce programme comporte deux grandes catégories d’activités: l’éducation académique et l’éducation et sensibilisation des populations.

L’éducation académique consiste au support technique et/ou financier des étudiants du Département de Biologie et Écologie Végétales de l’Université d’Antananarivo ou de certaines universités privées d’Antananarivo. Dans ce programme, l’équipe de KMCC a transféré ses savoirs faire et ses expériences par la supervision des mémoires ou de l’octroi des formations et stages aux étudiants.

La sensibilisation des populations et l´éducation à la conservation joue un rôle prépondérant dans la les actions nécessaires pour assurer la protection de la biodiversité et de l’utilisation durable des ressource naturelles. C’est pour cette raison que l’équipe réalise diverses activités afin que les populations locales concernées par les projets de conservation vivent en harmonie avec son environnement.

Sceance de sensibilisation envirinnementale au village d'Itremo (Janvier 2014)
Sensibilisation au village d’Itremo: projection de documentaire sur la protection de l’environnement (Janvier 2014)

Pour cette partie, des activités pilotes ont été déjà entamées dans les villages aux alentours de la NAP du Massif d’Itremo. Soutenu par le Mohamed Bin Zayed Species Conservation Fund (MBZ), KMCC a inclus les élèves de l’école Primaire Publique (EPP) locale en 2010 dans un projet de conservation d’une orchidée endémique et en Danger Critique d’extinction, Angraecum longicalcar. Après le financement du MBZ, le cout des activités a été pris en charge intégralement par KMCC.

Les gagnants du concours de dessin dans les écoles primaires publiques de Itremo, Ifasina et Ihazofotsy. Le concours a été organisé dans le cadre du projet CLP en 2013
Les gagnants du concours de dessin dans les écoles primaires publiques de Itremo, Ifasina et Ihazofotsy. Le concours a été organisé dans le cadre du projet CLP en 2013

La même approche a été adoptée pendant le projet financé par le Conservation Leadership Program (CLP) en 2012-2013. Un concours de dessin a été organisé pour les enfants dans cette zone afin de sensibiliser les populations locale à conserver deux espèces menacées de Palmiers endémiques et menacées. Dans ce même financement un jardin potagère scolaire a été élaboré à Itremo afin d’initier les élèves à produire des légumes. Une partie des produits obtenus a été partagés aux élèves et l’autre a été vendue. L’argent obtenu a été utilisé pour la réalisation d’une classe verte.

EN 2014, dans le cadre d’un financement de l’Ambassade britannique à Madagascar, le projet foyer amélioré à bois de chauffe a été mené dans les zones autour de la NAP du massif d’Itremo. L’objectif est de sensibiliser et d’encourager les populations de la zone d’intervention pour adopter la technique de combustion la plus favorable à la protection environnement et plu sain : « le foyer économe ». Des sensibilisations et formations des villageois ont été effectuées dans quatre villages (Ihazofotsy, Ifasina, Itremo et Mandimbizaka ). Au total, 110 personnes de différentes catégories d’âges ont été formées et 122 foyers économes ont été produits. Suite aux demandes des villageois l’équipe du programme éducation du KMCC envisage de faire d’autres campagnes d’éducation, de sensibilisation et de formation dans d’autres villages aux environs de la NAP du massif d’Itremo . A part le foyer économe, différents thèmes seront considérés.

Itremo Jan 2014 724
Fabrication de réchaud en terre cuite dans le cadre du projet « Foyer amélioré à bois de chauffe »

Ralimanana H. et Rakotonasolo F.

Conservation de l’orchidée Angraecum longicalcar (Ambatofinandrahana)

Angraecum longicalcar en fleurs
Angraecum longicalcar en fleurs

La région d’Ambatofinandrahana constitue le seul site important pour l’espèce en danger critique Angraecum longicalcar parce qu’il renferme environ 131 individus dont seulement 13 sont des plantes mères. KMCC a établi un projet de conservation de la population restante de cette espèce avec la Communauté de Base COBA « Mahay Miray ». Cette dernière assure la protection d’une colline où vivent les plantes mères d’Angraecum longicalcar en installant régulièrement des pare-feux autour.

Réintroduction de vitro-plants vers le milieu naturel :

Une première réintroduction de 50 plantules d’Angraecum longicalcar issues de la multiplication in-vitro de graines a été effectuée par l’équipe de KMCC et certains membres du COBA sur une colline, proche du site des plantes mères sauvages. L’école primaire publique a été aussi impliquée dans le projet lors de l’acclimatation des vitro-plants dans une ombrière en bambou avant leur réintroduction en milieu naturel; les élèves y ont entretenu les jeunes plants. Une fois réintroduites, les plantules ont été maintenus (arrosage, désherbage, ombrage) pendant six mois par certains membres de la COBA. Cette réintroduction a été un succès car les 50 plantules ont bien survécu et sont en bonne croissance.

Une seconde réintroduction de 100 autres plantules a été réalisée en Janvier sur la même colline par la communauté de base, certains écoliers, des représentants du Parc Botanique et Zoologique de Tsimbazaza et l’équipe de KMCC.

Réintroduction de vitro-plants vers le milieu naturel
Réintroduction de vitro-plants vers le milieu naturel

Pollinisation manuelle : Pour une conservation à long-terme de cette plante, une pollinisation manuelle de quelques fleurs sera réalisée chaque année au moment de la floraison par la COBA pour produire des fruits pour les banques de graines (Silo National des Graines Forestières, Madagascar, et Millenium Seed Bank Partnership, Angleterre).

Maintenance des pare-feux : Dans cette région, l’agriculture sauf la culture de riz est très négligée par la population locale; Cependant, une amélioration dans leurs sources alimentaires s’avère nécessaire et la population locale s’est montrée enthousiaste de pratiquer d’autres cultures ; De ce fait, KMCC leur a suggéré d’aménager les zones de pare-feux en parcelles cultivables de cultures de rente en leur fournissant les premières semences de légumes (brèdes, choux, carottes, courgettes) et des matériels de culture (arrosoir, bêches, insecticides. Une culture d’ignames domestiques Dioscorea alata sera programmée pour le quatrième trimestre sur une partie des parcelles de pare-feux avec la COBA. KMCC fournira une formation pratique et des semences nécessaires pour démarrer cette activité.

children took water

Les pare-feux transformees en parcelles de culture de rente.
Les pare-feux transformees en parcelles de culture de rente.

Rajaovelona L.