Renforcement des suivis et des contrôles de l’aire protégée du Massif d’Itremo

par Fetra Randriatsara et Sedera Ramaromanana

La création définitive de l’Aire Protégée (AP) du Massif d’Itremo a été entérinée par le décret n°713-2015 du 21 avril 2015. L’obtention du statut définitif engendre une mise en vigueur des contrôles et suivis des exploitations illicites à l’intérieur et aux alentours de la zone protégée. Vers le début du mois de décembre, l’AP du Massif d’Itremo n’a actuellement pas pu échapper au vague d’exploitation minière qui secoue les AP à Madagascar. Une information a été reçu auprès du technicien et les comités de gestion de l’AP du Massif d’Itremo concernant la présence de groupes de personnes exploitant de la tourmaline à Andohanimasoandro, dans la partie Est, et une autre exploitation illicite de cristal située à Tsihailoha dans la partie Ouest. A cet effet, des descentes successives sur le terrain ont été réalisées par l’équipe du Kew Madagascar Conservation Centre (KMCC) afin de localiser ces sites d’exploitation illicite et de prendre des mesures de protection.

Site d’exploitation de tourmaline d’Andohanimasoandro

Lire la suite Renforcement des suivis et des contrôles de l’aire protégée du Massif d’Itremo

Exploration de Dioscorea bako à Beanka

par Mamy Tiana Rajaonah,  David Rabehevitra , Franck Rakotonasolo , Guy Eric Onjalalaina , Romer Rabarijaona , Landy Rajaovelona , Jacqueline Razanatsoa, Roger Rajaonarison , et Ranaivomanana Andrianantenaina Tatamo

Madagascar possède une quarantaine d’espèces d’ignames, appartenant au genre Dioscorea dont la grande majorité est comestible et utilisée comme substitut alimentaire par la population malgache pendant la période de soudure. De ce fait, face au problème de la disponibilité de nourriture combiné avec la croissance démographique à Madagascar, l’exploitation des produits alimentaires forestiers comme celle des tubercules d’ignames s’intensifie de jour en jour et mettant une pression sur leur existence à l’état naturel. En effet, au moins une douzaine d’espèces d’ignames a un statut menacé d’extinction suivant les critères de l’IUCN et Dioscorea bako en fait partie avec un statut de conservation en danger critique d’extinction (CR). Cette espèce est parmi les ignames les plus appréciées par la population malgache et son exploitation irrationnelle a rendu cette plante très rare.

Pieds mâle et femelle de Dioscorea bako

Lire la suite Exploration de Dioscorea bako à Beanka

Redécouverte de Dioscorea analalavensis une espèce endémique longtemps oubliée

par Fenonirina Rakotoarison, Geodain Huckel Meva, et Dr. Mamy Tiana Rajaonah

Le nord de Madagascar est riche en espèce d’ignames sauvages. Pourtant, certaines espèces de Dioscorea n’ont pas encore des données botaniques et écologiques suffisantes afin de pouvoir optimiser leur conservation alors que les menaces qui pèsent sur elles ne cessent d’’augmenter. C’est le cas de Dioscorea analalavensis, une espèce endémique rencontrée dans la région d’Analalava-Antsohihy. La seule collecte des spécimens d’herbier et la dernière description de cette espèce datent de 1909 par Perrier de la Bathie. Suite au financement de Darwin initiative, Kew Madagascar Conservation Centre a réalisé une descente dans cette zone afin de vérifier sa présence et de collecter plus d’informations relatives à cette espèce.

Une enquête concernant cette espèce a été menée auprès de la communauté locale (pêcheurs) et apparemment elle l’a confondue avec le Dioscorea bemandry. Néanmoins, la communauté utilise ses tubercules comme nourriture surtout pendant la période de soudure

Tubercule de Dioscorea analalavensis

Lire la suite Redécouverte de Dioscorea analalavensis une espèce endémique longtemps oubliée

Présentation du projet MSBP_People Postcode Lottery (PPL)

Par Fabien Rahaigoson

En terme de biodiversité, Madagascar est l’un des pays les plus riche au monde. Paradoxalement, c’est aussi l’un des pays où le taux de pression et de menace sur la biodiversité est élevé (200 000 ha/ans de perte de la couverture végétales). Pour contribuer à la sauvegarde des espèces végétales, le Royal Botanic Gardens Kew (RBG Kew) a développé un projet de conservation ex-situ sans précédent dans le but de récolter et de conserver dans une banque de graine à Wakehurst en Angleterre environ 25% des espèces de plantes dans le monde y compris celle de Madagascar avant la fin de 2020. Ainsi, pour atteindre cet objectif, un projet de conservation visant à impliquer 100 communautées à Madagascar financé par le People Postcode Lottery (PPL) en Grande Bretagne a été mis en œuvre pour palier au projet Millennium Seeds Bank Partnership (MSBP) qui a déjà existé auparavant et qui avait déjà travailler en étroite collaboration avec le Silo National des Graines Forestières (SNGF) depuis l’année 2000.

Ramassage des graines pour la communauté de Marofandiliha (Morondava)
Ramassage des graines pour la communauté de Marofandiliha (Morondava)

Le projet PPL vise à améliorer les conditions de vie des populations locales à travers une rémunération pour chacun de leur collection de graine et d’herbier. Il leur fait prendre conscience aussi de l’importance de la conservation des espèces végétales. Ainsi, chaque communauté recevra des formations concernant les techniques de récolte de graine et d’échantillon d’herbier et ces communautés seront réparties partout à Madagascar afin de représenter au maximum la flore Malgache.

Collecte de graine avec la communauté de Manja (Région Menabe)
Collecte de graine avec la communauté de Manja (Région Menabe)

Enfin, ce projet sera mis en place par le RBG Kew à travers Kew Madagascar Conservation Centre (KMCC) et les graines seront placées entre la banque de graine en Angleterre et au SNGF

Communautés d’Itremo
Communautés d’Itremo

Les principaux Champignons de Madagascar

Par Romer Rabarijaona, Guy Eric Onjalalaina, Steven Bachman et Franck Rakotonasolo

Les Champignons sont actuellement parmi les groupes taxonomiques les moins connus à cause du manque de données pour les identifier.

Il est désormais possible de déterminer vos observations en postant des photos géoréférenciées sur le site:

http://www.inaturalist.org/projects/champignons-et-lichens-de-madagascar

Voici quelques planches utiles:

received_1356336821108105

received_1356332457775208

received_1356329614442159

received_1356324894442631

received_1356355647772889

received_1356351654439955

received_1356350261106761received_1356345281107259

© G. BOURIQUET et Pierre BAUDIN

Dessins de Marc RABARIJAONA

http://madarevues.recherches.gov.mg/IMG/pdf/terre-mg7_1_.pdf

 

%d blogueurs aiment cette page :