Formation sur la culture d’igname Dioscorea alata autour de la NAP d’Itremo

Dans le cadre du projet Darwin, l’équipe de KMCC a effectué en Septembre 2014 une formation de culture d’ignames de l’espèce domestiquée Dioscorea alata ou Ovibe pour les communautés locales autour de la NAP d’Itremo. Cette formation incite les villageois à cultiver l’Ovibe afin de diversifier leur nourriture surtout pendant les périodes de soudure.

Lors de cette formation, l’équipe a fourni 600kg de tubercules à utiliser comme semences.  Une petite partie de ces tubercules  a servi pour les démonstrations des techniques de culture, le reste a été distribué aux ménages ayant suivi la formation et intéressés par cette culture. Cinq villages autour de la NAP d’Itremo (Ifasina, Itremo, Mandimbizaka, Andondona, Riampotsy) ont bénéficié de la formation. Cette dernière a été marquée par la participation active des femmes et des enfants; une situation très prometteur car la technique moderne enseignée est efficace et leur est facile à adopter.

Distribution des tubercules d’Ovibe à Mandimbizaka, village à l’Ouest de la NAP d’Itremo.
Distribution des tubercules d’Ovibe à Mandimbizaka, village à l’Ouest de la NAP d’Itremo.

L’intervention de l’équipe dans chaque village commençait par une séance de projection de film documentaire sur la culture d’ignames suivie d’une séance plénière de question-réponse sur ce film; suivie d’une distribution et de la présentation d’une fiche technique sur la culture d’ignames. La formation  se terminait par une démonstration des techniques de préparation des semences, de la pépinière et des sols de culture.

Explication du contenu de la fiche technique aux participants de la formation sur la culture d'ignames
Explication du contenu de la fiche technique aux participants de la formation sur la culture d’ignames

Outre la participation active des villageois, les intervenants ont demandé à l’équipe de KMCC de planifier prochainement une formation sur le mode de transformation et  de préparations culinaires des tubercules d’ignames. Dans le futur, il est attendu que les villageois puissent produire eux-mêmes  plus de semences d’Ovibe qu’ils pourront répandre dans toute la région.

Mise en pépinière des semences d'ignames.
Mise en pépinière des semences d’ignames.
Préparation des semences d’ignames.
Préparation des semences d’ignames.

Rajaovelona L.R. & Randriamboavonjy T.

 

Publicités

Agroforesterie: Descente à Itremo du 11 au 22 septembre 2014

Au cours du mois de Septembre 2014, la zone Est (Ambondrona Est, Ifasina, Ihazofotsy et Itremo) et Ouest (Ankafotra, Mandimbizaka, Andondona, Riampotsy) de la NAP Itremo et le village de Mahavanona, au sud d´Ambatofinandrahana, ont fait l’objet de notre descente sur terrain. Nous nous sommes focalisés sur le suivi de des travaux aussi bien en pépinière, dans les vitrines que dans les zones de restauration, mais aussi et surtout de déceler les problèmes rencontrés au niveau de chaque site afin d´atteindre les objectifs initialement fixés.

Visite  de la pépinière de Mandimbizaka
Visite de la pépinière de Mandimbizaka

Par la suite, nous avons recueilli toutes les données enregistrées dans les cahiers de suivi des pépiniéristes,  des agents de suivi et Techniciens en Agroforesterie Communautaire (TAC). Des séances de recyclage ont été faites dans chaque village pour clarifier les instructions à suivre, le calendrier à respecter et les méthodes de travail à appliquer, pour avoir de meilleurs résultats. Des manuels sur le reboisement et sur l’agroforesterie ont été partagés aux pépiniéristes, TACs et toutes autres personnes intéressées.

Recyclage et échange d´expérience des pépiniéristes de la zone Est de la NAP à Itremo
Recyclage et échange d´expérience des pépiniéristes de la zone Est de la NAP à Itremo

Entre autres, des semences ont été transmises au comité de gestion (COGE) de chaque village afin de motiver les membres de chaque Communauté de Base à participer aux activités des pépinières. Les TACs, eux aussi, ont reçu leur part de semences pour approvisionner leur vitrine. Par ailleurs, des semences d´Inga ont été distribuées en plus pour les villages de la zone Ouest du NAP.

Distribution de semences au COGE d´Itremo
Distribution de semences au COGE d´Itremo

Rasolofoarivony M.

Campagne de sensibilisation et éducation environnementale dans la NAP du Massif d’Itremo

par Hélène Ralimanana

L’équipe de KMCC a effectué des campagnes de sensibilisation et d’éducation environnementale dans la région d’Itremo en Septembre 2014. Ces campagnes avaient pour objectifs de fournir plus d’informations aux communautés locales sur la gestion de la Nouvelle Aire protégée (NAP)  du Massif d’Itremo et de donner des formations sur la fabrication du foyer économe à bois de chauffe aux populations riveraines de la NAP. Ces dernières ont été effectuées dans le cadre du projet « Energy efficient wood stoves to support conservation and community welfare for the new Itremo Massif protected Area in the Central Highlands » financé par le « Foreign and Commonwealth Affairs » de l’Ambassade Britannique à Madagascar.

Cinq villages (Andondona, Itremo, Ihazofotsy, Mandimbizaka, et Riampotsy) ont été ciblés pendant cette campagne. Le programme se divise en une projection de film suivie des questions relatives au contenu du film, et une formation sur la fabrication des foyers économes.

Formation sur la fabrication du foyer économe à Ankafotra
Formation sur la fabrication du foyer économe à Ankafotra

Les projections ont été faites pendant la soirée afin d’avoir plus d’auditeurs et de ne pas perturber les activités des populations. La première partie de la projection consiste à présenter un film documentaire sur la culture des ignames ou sur la fabrication des foyers économes, tandis que la seconde partie a été consacre à la présentation de la NAP Itremo (localisation, limites, caractéristiques physiques et ses biodiversités).

Education et sensibilisation à Andondona
Education et sensibilisation à Andondona

Suite aux formations sur les foyers économes effectuées pendant le premier trimestre de l’année 2014 dans la partie Est de la nouvelle aire protégée de l’Itremo, les populations des villages situés dans sa la partie Ouest sont fait savoir leur souhait d’appendre cette technique de réchaud. De nouvelles formations ont été ainsi accomplies à Andondona, Ankafotra et Riampotsy en Septembre 2014. Trente neuf ménages ont assisté à la formation et seize foyers économes à bois de chauffe ont été construits. Au total 136 ménages reparties dans huit villages aux environs de la Nouvelle Aire Protégée du Massif d’Itremo utilisent actuellement les foyers améliorés à bois de chauffe. Les participants qui ont suivi les formations deviendront eux-mêmes des formateurs locaux et seront donc capables d’aider les autres dans le futur.

Vu l’éloignement et la difficulté d’accès aux sites, l’équipe n’a pu emmener que des  équipements sommaires : un ordinateur portable, un vidéoprojecteur, un micro et un générateur de courant. Malgré cela, les messages relatifs aux éducations environnementales ont été bien transmis aux auditeurs. Les enfants, très actifs, montraient beaucoup d’intérêts pendant la séance des questions-réponses.

Transport du générateur pour l’éducation et sensibilization à Riampotsy
Transport du générateur pour l’éducation et sensibilization à Riampotsy
Une petite fille qui a participé à la question réponse
Une petite fille qui a participé à la question réponse

Millenium Seed Bank Partnership

 

Le Millenium Seed Bank Partnership (MSBP) est un projet du Royal Botanic Gardens Kew. Ce projet de conservation ex-situ a pour objectif de récolter et de conserver au moins 25 % des graines des espèces de plantes dans les zones sèches du globe avant la fin de 2020. Le projet collabore avec 120 institutions environ dans 50 pays dans le monde.

L'equipe de MSB en train de collecter des graines
L’équipe de MSBP en train de collecter des graines

 

A Madagascar le projet est réalisé en collaboration avec le Silo National des Graines Forestières (SNGF) dont l’objectif est de récolter et de conserver les graines de 1500 soit 25 % environs des espèces de plantes dans les  zones sèches et arides. La première phase du projet commençait en 2000 et finissait en 2010. Pendant la seconde phase, le projet met l’accent sur le partenariat pour atteindre son objectif. Aujourd’hui, Kew Madagascar Conservation Centre (KMCC) et Missouri Botanical Garden participent aussi à la récolte des graines dans leurs sites d’interventions.

Des graines conservees dans la chambre froide du projet MSBP
Des graines conservées dans une chambre froide du projet MSBP

 

Rakotoarisoa E.S.

 

Délimitation de la NAP d’Itremo

 

En 2011, quatre équipes constituées de 15 personnes – composées de staff de KMCC, des autorités locales et de la communauté locale –  ont parcouru respectivement environ 40 km pour délimiter la nouvelle aire protégée du « Massif d’Itremo ». Des peintures sur rocher ou sur des troncs d’arbres, jaune pour la zone tampon et rouge pour le noyau dur, ont été faites sur tous les 100 m, sur une distance totale de 600 km.

Les communautés locales venant de huit villages (Itremo, Ihazofotsy, Ifasina, Ankafotra, Belitsaka, Andondona, Riampotsy et Mandimbizaka) entourant la NAP ont participé activement à cette démarcation. Aussi, les autorités locales, telles que la direction régionale de l’environnement et des forêts, les communes, la gendarmerie et même les fokontany, ont appuyé en envoyant leurs représentants.

Marquage de la limite de zone tampon de la NAP d’Itremo

 

Implantation des panneaux de signalisation, en 2013

Après l’obtention des accords des communautés, des autorités régionales et la commission SAPM, par le billet de validation locale, régionale et nationale du plan de gestion et d’aménagement (PAG) de la nouvelle aire protégée, la comité de gestion de la NAP (Itremo Massif Protected Area Conservation Team IMPACT) et KMCC ont procédé à l’implantation des panneaux de signalisations.

Mise en place des plaques de la NAP d’Itremo (2013)

 

Trente panneaux ont été installés autours des deux blocs de la NAP, dont 15 autours de la zone tampon et 15 autour du noyau dur. Ainsi, les populations locales et les visiteurs seront avertis dès la limite de la NAP.

Randriamboavonjy T.