Archives pour la catégorie Itremo Massif NAP

Valorisation des insectes comestibles dans l’Aire Protégée du Massif d’Itremo

Par Fetra Randriatsara et Sedera Ramaromanana

Les enquêtes socio-économiques menées par Kew Madagascar Conservation Centre aux alentours de la NAP du Massif d’Itremo ont permis de connaitre deux insectes comestibles. Ce sont Bunaea aslauga « Kirby » ou « Kijajy » et Borocera cajani Boisduval ou « Landibe » appartenant respectivement aux familles des Saturniidae et Lasiocampidae. Ces deux espèces constituent une source alternative de protéine pour les villageois, vu que ces derniers consomment occasionnellement d’autres types de viandes.

Photo 1. Larves des deux vers à soie comestible dans la NAP Massif d’Itremo

L’espèce B. aslauga est consommée à la fois en stade larvaire et en stade de chrysalides. Seulement, à ce deuxième stade, elles sont collectées sous terre, altérant ainsi les sous-bois des forêts Tapia. Quant à B. cajani, seule les chrysalides sont consommées. Elle est beaucoup plus appréciée que tout autre insecte existant dans la région.

Ces deux insectes se nourrissent des feuilles de Tapia (Uapaca bojeri), une plante endémique de Madagascar. Cependant à cause des menaces et pressions, notamment la pratique fréquente des feux de brousse et la méthode de collecte de cocons rudimentaire, la production de vers à soie devient de plus en plus faible dans la nature.

Face à cette situation, KMCC a collaboré avec les communautés locales afin de trouver des solutions pour la pérennisation de la production des vers à soie. Des élevages en cage et au centre de grainage ont été installés dans chaque village pour avoir une production massive d’œufs. Une cage et un centre de grenage par communauté ont été installés.

Photo 2. Elevage de vers à soie en cage

Une fois éclos en cage ou dans des boites en plastiques, les chenilles sont relâchées dans les forêts de Tapia. Le moment de relâcher les chenilles coïncide avec le développement et le cycle biologique de l’espèce dans la nature.

Depuis l’application de cette technique, la quantité des cocons dans la nature s’avère être en hausse. Les populations n’ont plus besoins de se déplacer trop loin pour les collecter. Les chrysalides venant des cocons sont consommées localement ou vendus au marché. Tandis que les cocons vides sont stockés par chaque foyer et achetés par des collecteurs pour être transformés en fil et puis en ‘’Lamba landy’’ afin d’être vendu en ville.

Photo 3. Système d’élevage de vers à soie au centre de grainage

Des sensibilisations par des affichages, posters et émission de vidéo ont été réalisées pour montrer la collection légale et durable des cocons dans l’aire protégée. Puis une restauration de 4.5 Ha de forêts de Tapia dégradées a été effectuée. Ensuite, des pares-feux de 12 km ont été installés autour des sites de restauration afin d’assurer la régénération des plantules et de protéger l’incendie des vers à soie.

Enfin, une présentation a été faite lors de l’atelier intitulée ‘insects for food and feed’’ au ‘California Academy of Science’ du 06 au 08 Avril 2017 dernier pour information et pour la recherche des partenariats sur la valorisation de ces insectes dans la NAP du Massif d’Itremo.

Photo 4. Présentation sur la consommation des vers à soie à Itremo au California Academy of Science CAS

Renforcement des suivis et des contrôles de l’aire protégée du Massif d’Itremo

par Fetra Randriatsara et Sedera Ramaromanana

La création définitive de l’Aire Protégée (AP) du Massif d’Itremo a été entérinée par le décret n°713-2015 du 21 avril 2015. L’obtention du statut définitif engendre une mise en vigueur des contrôles et suivis des exploitations illicites à l’intérieur et aux alentours de la zone protégée. Vers le début du mois de décembre, l’AP du Massif d’Itremo n’a actuellement pas pu échapper au vague d’exploitation minière qui secoue les AP à Madagascar. Une information a été reçu auprès du technicien et les comités de gestion de l’AP du Massif d’Itremo concernant la présence de groupes de personnes exploitant de la tourmaline à Andohanimasoandro, dans la partie Est, et une autre exploitation illicite de cristal située à Tsihailoha dans la partie Ouest. A cet effet, des descentes successives sur le terrain ont été réalisées par l’équipe du Kew Madagascar Conservation Centre (KMCC) afin de localiser ces sites d’exploitation illicite et de prendre des mesures de protection.

Site d’exploitation de tourmaline d’Andohanimasoandro

Lire la suite Renforcement des suivis et des contrôles de l’aire protégée du Massif d’Itremo

Promotion de la culture d’igname : partage de semences dans les villages autour de l’AP du Massif d’Itremo

par Fetra Randriatsara et Tiana Randriamboavonjy

D’après les résultats des enquêtes effectuées par l’Office Régional de Nutrition d’Amoron’i Mania (2012), la prévalence de l’insécurité alimentaire de la Région est de 30,5%, avec un taux de pauvreté de 85,5% ce qui la place sur le 4eme rang parmi les Régions les plus pauvre du pays. De ce faite, les Betsileo ne peuvent faire recours qu’à l’exploitation des ressources naturelles les plus proches pour assurer leur survie. Face à une telle situation, KMCC en tant que promoteur de la NAP du massif d’Itremo s’est engagé à mettre en œuvre des activités de développement communautaire tel que la promotion de la culture d’igname, développement de la filière sériciculture et aviculture afin de réduire les pressions qui pèsent sur la biodiversité de la NAP du massif d’Itremo et d’assurer la sécurité alimentaire des bénéficiaires pendant la période de soudure.

Champ de culture d’igname à Itremo
Champ de culture d’igname à Itremo

Lire la suite Promotion de la culture d’igname : partage de semences dans les villages autour de l’AP du Massif d’Itremo

Inauguration de l’Aire Protégée du Massif d’Itremo

par Fetra Randriatsara, Tiana Randriamboavonjy, Herson Andrianirina, Bodoarisoa Mbolatahiana, et Hélène Ralimanana

L’aire protégée (AP) Massif d’Itremo est actuellement officialisée. Son inauguration a été faite le 28 et 29 septembre 2016 en présence des représentants des Ministères concernées, les autorités et les communautés locales dans cette zone.

Grâce au financement de la Fondation des Aires Protégées et de la Biodiversité de Madagascar (FAPBM), le Kew Madagascar Conservation Centre (KMCC) a pu inviter nombreux responsables étatiques pour honorer ce grand évènement. Parmi les invités figurent le directeur du développement régional (DDR) de la région Amoron’i Mania, le secrétaire général du Préfet à Ambositra, le directeur inter-régional et régional du ministère auprès de la présidence chargé des mines et du petrole (MPMP), le directeur régional de l’écologie, l’environnement, de la mer et des forêts (DREEMF) Amoron’i Mania, le directeur régional du tourisme Amoron’i Mania (DIRORTAM), le représentant du ministère de l’ecologie, l’environnement, de la mer et des forêts (MEEMF) à Antananarivo, l’adjoint du Chef District d’Ambatofinandrahana, les Maires et les chefs Fokontany des zones concernées.

Rituel et abattage de zébu à Ianasana
Rituel et abattage de zébu à Ianasana

Lire la suite Inauguration de l’Aire Protégée du Massif d’Itremo

Adoption de l’outil SMART pour une meilleure gestion de l’Aire Protégée du Massif d’Itremo

par Tiana Randriamboavonjy, Fetra Randriatsara et Herson Andrianirina

A Madagascar, les patrouilleurs d’une aire protégée (AP) enregistrent régulièrement certaines informations en tenant compte les cibles de conservation. Ils utilisent des fiches de patrouille préalablement établies pour répondre toutes les questions relatives à la gestion du site et ses ressources. A la fin de leur travail, ces fiches sont envoyées au responsable du site, qui va traiter les données pour évaluer le travail de patrouille. Avec cette méthode simple, il y a souvent un risque d’informations manquantes ou floues entre autres la distance parcourue par les patrouilleurs, la détection des signes de menace et de pression qui sont tous des indicateurs très utiles pour l’évaluation.

Lire la suite Adoption de l’outil SMART pour une meilleure gestion de l’Aire Protégée du Massif d’Itremo