Archives pour la catégorie Darwin Initiative Yams

Inventaire des ignames dans le nord de Madagascar

Par Fenonirina Rakotoarison, Mamy Tiana Rajaonah, Paul Wilkin, Helene Ralimanana, Geodain Huckel Meva

La région nord de Madagascar est riche en espèces endémiques en particulier les ignames ou Dioscorea. A travers le projet ignames financé par Darwin Initiative, Kew Madagascar Conservation Centre (KMCC) a effectué des inventaires sur les espèces de ce genre dans la région. Le projet a été mené dans les districts d’Antsohihy, Ambanja Ambilobe et Antsiranana.

Pied femelle de Dioscorea buckleyana endémique de la région d’Antsiranana

Lors des inventaires nous avons recensé vingt-une (21) espèces dont douze (12) sont endémiques (soit 60%), six (6) non endémiques et deux espèces indéterminées.

Nous avons rencontré treize espèces dans le district d’Antsiranana, sept dans le district d’Ambanja et d’Ambilobe, et huit espèces dans le district d’Antsohihy. Les espèces les plus fréquentes dans ces zones d’étude sont D. seriflora et D. sambiranensis à Ambanja, D. sambiranensis à Ambilobe et D. buckleyana, D. sambiranensis, D. maciba, D. sansibarensis à Diego et D. maciba, D. ovinala à Antsohihy.

Pied femelle de Dioscorea sambiranensis var bardotiae espèce très utilisée dans la région de d’Antsiranana

Lors des inventaires nous avons recensé vingt-une (21) espèces dont douze (12) sont endémiques (soit 60%), six (6) non endémiques et deux espèces indéterminées.

Nous avons rencontré treize espèces dans le district d’Antsiranana, sept dans le district d’Ambanja et d’Ambilobe, et huit espèces dans le district d’Antsohihy. Les espèces les plus fréquentes dans ces zones d’étude sont D. seriflora et D. sambiranensis à Ambanja, D. sambiranensis à Ambilobe et D. buckleyana, D. sambiranensis, D. maciba, D. sansibarensis à Diego et D. maciba, D. ovinala à Antsohihy.

Pied femelle de Dioscorea seriflora espèce la plus collectée dans la région Ambanja
Publicités

Présentation des activités de Kew Madagascar Conservation Centre au symposium « State of the World’s Plants» 2017

Par Tianjanahary Randriamboavonjy et Mamy Tiana Rajaonah

Le Symposium sur les plantes du monde (State of the World’s Plants Symposium) est un évènement scientifique organisé par Royal Botanic Gardens Kew depuis 2016. Il s’agit d’une rencontre internationale des scientifiques pour partager des informations récentes sur les études sur les plantes ou des études des cas sur la conservation de la biodiversité dans le monde entier. Plusieurs thèmes sont traités à chaque symposium et ils varient suivant les sujets prioritaires définis par les comités d’organisation. L’année dernière le SOWPT a focalisé son thème sur la synthèse des connaissances sur différentes catégories des plantes.

Tiana Randriamboavonjy présentant le projet de gestion de l’AP du Massif d’Itremo

Lire la suite Présentation des activités de Kew Madagascar Conservation Centre au symposium « State of the World’s Plants» 2017

Exploration de Dioscorea bako à Beanka

par Mamy Tiana Rajaonah,  David Rabehevitra , Franck Rakotonasolo , Guy Eric Onjalalaina , Romer Rabarijaona , Landy Rajaovelona , Jacqueline Razanatsoa, Roger Rajaonarison , et Ranaivomanana Andrianantenaina Tatamo

Madagascar possède une quarantaine d’espèces d’ignames, appartenant au genre Dioscorea dont la grande majorité est comestible et utilisée comme substitut alimentaire par la population malgache pendant la période de soudure. De ce fait, face au problème de la disponibilité de nourriture combiné avec la croissance démographique à Madagascar, l’exploitation des produits alimentaires forestiers comme celle des tubercules d’ignames s’intensifie de jour en jour et mettant une pression sur leur existence à l’état naturel. En effet, au moins une douzaine d’espèces d’ignames a un statut menacé d’extinction suivant les critères de l’IUCN et Dioscorea bako en fait partie avec un statut de conservation en danger critique d’extinction (CR). Cette espèce est parmi les ignames les plus appréciées par la population malgache et son exploitation irrationnelle a rendu cette plante très rare.

Pieds mâle et femelle de Dioscorea bako

Lire la suite Exploration de Dioscorea bako à Beanka

Redécouverte de Dioscorea analalavensis une espèce endémique longtemps oubliée

par Fenonirina Rakotoarison, Geodain Huckel Meva, et Dr. Mamy Tiana Rajaonah

Le nord de Madagascar est riche en espèce d’ignames sauvages. Pourtant, certaines espèces de Dioscorea n’ont pas encore des données botaniques et écologiques suffisantes afin de pouvoir optimiser leur conservation alors que les menaces qui pèsent sur elles ne cessent d’’augmenter. C’est le cas de Dioscorea analalavensis, une espèce endémique rencontrée dans la région d’Analalava-Antsohihy. La seule collecte des spécimens d’herbier et la dernière description de cette espèce datent de 1909 par Perrier de la Bathie. Suite au financement de Darwin initiative, Kew Madagascar Conservation Centre a réalisé une descente dans cette zone afin de vérifier sa présence et de collecter plus d’informations relatives à cette espèce.

Une enquête concernant cette espèce a été menée auprès de la communauté locale (pêcheurs) et apparemment elle l’a confondue avec le Dioscorea bemandry. Néanmoins, la communauté utilise ses tubercules comme nourriture surtout pendant la période de soudure

Tubercule de Dioscorea analalavensis

Lire la suite Redécouverte de Dioscorea analalavensis une espèce endémique longtemps oubliée

Promotion de la culture d’igname : partage de semences dans les villages autour de l’AP du Massif d’Itremo

par Fetra Randriatsara et Tiana Randriamboavonjy

D’après les résultats des enquêtes effectuées par l’Office Régional de Nutrition d’Amoron’i Mania (2012), la prévalence de l’insécurité alimentaire de la Région est de 30,5%, avec un taux de pauvreté de 85,5% ce qui la place sur le 4eme rang parmi les Régions les plus pauvre du pays. De ce faite, les Betsileo ne peuvent faire recours qu’à l’exploitation des ressources naturelles les plus proches pour assurer leur survie. Face à une telle situation, KMCC en tant que promoteur de la NAP du massif d’Itremo s’est engagé à mettre en œuvre des activités de développement communautaire tel que la promotion de la culture d’igname, développement de la filière sériciculture et aviculture afin de réduire les pressions qui pèsent sur la biodiversité de la NAP du massif d’Itremo et d’assurer la sécurité alimentaire des bénéficiaires pendant la période de soudure.

Champ de culture d’igname à Itremo
Champ de culture d’igname à Itremo

Lire la suite Promotion de la culture d’igname : partage de semences dans les villages autour de l’AP du Massif d’Itremo