Archives pour la catégorie CEPF

Ambohitr’Antsingy, un site riche en espèces endémiques mais fortement menacée

Par Franck Rakotonasolo, Guy Eric Onjalalaina, Landy Rajaovelona, David Rabehevitra, Feno Rakotoarison, Geodain Hückel Meva, Miraille Razafindravelo, Tatamo Andrianatenaina, Roger Rajaonarison, Joel Rakotonirina et Hélène Ralimanana

Madagascar est reconnue par sa richesse et son taux  élevé en espèces endémiques dont la plupart sont à distribution restreinte dans une petite zone comme le cas d’Ambohitr’Antsingy ou Montagne des Français (MDF). Cette dernière se trouve au nord de Madagascar et a une superficie de 6049 ha. Il’agit d’une aire protégée gérée par l’ONG SAGE et les communautés de base des communes de Ramena et de Mahavanona. Les formations végétales sont dominées par des forêts denses sèches sur calacaire.

Les résultats préliminaires des inventaires effectués par l’équipe de Kew Madagascar Conservation Centre (KMCC) et sous l’appui financier du CEPF a montré que Ambohitr’Antsingy abrite 329 espèces de plantes reparties en 76 familles dont les plus riches en espèces sont Rubiaceae, Acanthaceae, Apocynaceae, Fabaceae, Oleaceae et Euphorbiaceae.

Diagramme de récapitulation de la flore d’Ambohitr’Antsingy

 

Trois sur les cinq familles endemiques y sont présentes dont Asteropeiaceae (Asteropeia ambylocarpa), Physenaceae (Physena sessiliflora) et Sphaerosepalaceae (Rhopalocarpus undulatis).

Lire la suite Ambohitr’Antsingy, un site riche en espèces endémiques mais fortement menacée

Publicités

Inventaire floristique de la végétation de la KBA d’Ambatofinandrahana, Amoron’i Mania

Par Guy Eric Onjalalaina, Landy Rajaovelona, Romer Rabarijaona, Tatamo Andrianantenaina, Roger Rajaonarison, Fetra Randriatsara et Franck Rakotonasolo

La situation géologique du district d’Ambatofinandrahana caractérisée par une séquence métamorphose de roches sédimentaires d’eau peu profonde en quartzite, micaschiste et marbre (cipolin) qui lui confère un habitat remarquable pour un type de végétation unique. Une grande partie de cette zone a été délimitée par Conservation Internationale (CI) pour former une zone à haut potentiel en matière de biodiversité (Key Biodiversity Area ou KBA) d’une superficie d’environ 375 Km2.

Dans le cadre d’un projet d’inventaire floristique de cette zone, financé par Critical Ecosystem Partnership Fund (CEPF), l’équipe de KMCC, a effectué en Juin et Août 2017, deux missions de terrain de reconnaissance et d’inventaire.

Végétation sur substrat cipolinique autour d’Ambatofinandrahana

Lire la suite Inventaire floristique de la végétation de la KBA d’Ambatofinandrahana, Amoron’i Mania