Renforcement des suivis et des contrôles de l’aire protégée du Massif d’Itremo

par Fetra Randriatsara et Sedera Ramaromanana

La création définitive de l’Aire Protégée (AP) du Massif d’Itremo a été entérinée par le décret n°713-2015 du 21 avril 2015. L’obtention du statut définitif engendre une mise en vigueur des contrôles et suivis des exploitations illicites à l’intérieur et aux alentours de la zone protégée. Vers le début du mois de décembre, l’AP du Massif d’Itremo n’a actuellement pas pu échapper au vague d’exploitation minière qui secoue les AP à Madagascar. Une information a été reçu auprès du technicien et les comités de gestion de l’AP du Massif d’Itremo concernant la présence de groupes de personnes exploitant de la tourmaline à Andohanimasoandro, dans la partie Est, et une autre exploitation illicite de cristal située à Tsihailoha dans la partie Ouest. A cet effet, des descentes successives sur le terrain ont été réalisées par l’équipe du Kew Madagascar Conservation Centre (KMCC) afin de localiser ces sites d’exploitation illicite et de prendre des mesures de protection.

Site d’exploitation de tourmaline d’Andohanimasoandro

Au mois de décembre 2016, KMCC a visité Andohanimasoandro et a constaté qu’une exploitation minière illicite faite par une trentaine de personnes venant d’Ambatofinandrahana et des autres régions en dehors de la commune d’Itremo se trouve juste à la limite sud-est de l’AP, elle occupe une superficie d’environ 100 m2. Afin de protéger l’AP et d’éviter l’extension des dégâts, une deuxième descente sur le terrain a été réalisée avant la fin de l’année 2016. Cette mission était faite avec le Chef du District, des représentants du DREEF Amoron’i Mania, et des éléments de la gendarmerie sous le commandement du Commandant de Compagnie d’Ambatofinandrahana. Tous les exploitants rencontrés sur le lieu ont été renvoyés et les installations et leurs matériels ont été détruits.

Descente sur site de l’équipe du KMCC et des autorités locales

Afin de continuer le suivi, toute l’équipe a décidé de revenir sur le site vers le début de l’année 2017. Le but est d’assurer le départ définitif des exploitants. L’équipe était composée du KMCC, du Préfet à Ambositra, des représentants du DREEF, et des éléments des forces de l’ordre locaux (gendarmerie d’Ambatofinandrahana et des militaires terrestres de Soavina). Une dizaine d’exploitants ont été rencontré sur place, mais ils ont pris fuite quand l’équipe arrivait sur le lieu. Aucune arrestation n’a été faite mais on avait constaté une quarantaine de trous.

La visite du site d’exploitation à Tsihailoha qui se trouve à 4 km à l’est de la limite externe de l’AP a été réalisée au mois de février 2017. Le but était de rencontrer sur place le millier d’exploitants, et de les sensibiliser pour d’éviter l’extension de leurs activités dans la zone tampon.

Site d’exploitation de cristal de Tsihailoha

Actuellement, ces exploitations minières illicites sont presque maîtrisées et leur extension vers la limite de l’AP n’est plus à craindre. Pour la gestion durable et la protection de l’AP du Massif d’Itremo, des missions de contrôle seront régulièrement effectuées, le renouvèlement des marquages des limites est également prévu. Ces activités seront toujours faites en collaborant avec les communautés locales et les techniciens du KMCC sur place.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s