Trois ans de projet en agroforesterie mené par KMCC à Itremo

par Fetra Randriatsara

Il y a trois ans, le système agroforesterie appliquant le modèle les cultures en couloirs ou «alley cropping » a été appliqué sur terrain par Kew Madagascar Conservation centre (KMCC) avec les communautés de base vivant aux alentours de l’aire protégée Massif d’Itremo. Ce projet a été financé par Darwin Initiative. Une vitrine montrant cette technique agroforestière a été installée dans chaque village afin que la population l’adopte pour améliorer la production agricole. Le system est constitué par une culture alignée des arbres de la famille des légumineuses telles que Tamarindus, Acacia, Albizia, Moringa et Inga, intercalée par des arbres autochtones à croissance lente.

Vitrine d’agroforesterie dans la zone Est de l’AP Massif d’Itremo
Vitrine d’agroforesterie dans la zone Est de l’AP Massif d’Itremo

Les cultures vivrières sont plantées dans les couloirs séparés par deux rangés d’espèces agroforestières. Outre les fonctions fixatrices d’azote, ces dernières assurent l’ombrage des espèces vivrières et empêchent le développement des mauvaises herbes. Les arbres pourraient servir des bois d’énergie et de construction pour les populations et les feuilles seront utilisées en tant qu’engrais vert améliorant la fertilité du sol. En plus, le système peut contribuer également au changement climatique grâce à la capacité à séquestrer biologiquement le carbone.

Différence de croissance des espèces d’Inga inoculé (á gauche) et Inga normale (á droite)
Différence de croissance des espèces d’Inga inoculé (á gauche) et Inga normale (á droite)

Dans certains endroits, certaines espèces comme Inga ont une croissance lente. Le retard peut être dû à des conditions climatiques et/ou édaphiques. Des essais et des recherches ont été effectuées sur les plots de démonstration par l’utilisation des engrais vert, et l’ajout des engrais biologiques tels que composts, afin d’accélérer la croissance des espèces et d’enrichir la qualité du sol. Au mois d’octobre 2015, des centaines de graines d’Inga ont subi une expérience d’inoculation par des plantes fixatrice d’azote toujours dans le but d’améliorer la croissance de ces plantes. En même temps, des centaines d’autres ont été plantés sans l’expérience. En février 2016, la différence entre les deux était frappante au niveau des pépinières. Les individus expérimentés semblent beaucoup plus jeunes avec des feuilles vertes claires que ceux qui ne les sont pas. La croissance en hauteur et en diamètre seront également suivis de près sur les terrains de cultures des ménages adoptants.

Cultures des espèces agroforestières d’un représentant des ménages adoptants
Cultures des espèces agroforestières d’un représentant des ménages adoptants

En effet les arbres, plantés atteignant 2,5 m de hauteur, sont suffisamment longs pour avoir des effets sur les cultures saisonnières. Ces arbres sont traités par des soins sylvicoles come l’élagage afin que les feuilles et branches recouvrent le sol en tant qu’engrais vert et protection du sol contre l’érosion.

L’équipe de la télévision nationale lors du tournage du documentaire sur le projet agroforesterie à Itremo
L’équipe de la télévision nationale lors du tournage du documentaire sur le projet agroforesterie à Itremo

Ayant su les avantages de l’application de l’agroforesterie, les communautés locales ont décidés de continuer la technique tout en élargissant la surface des terrains cultivés. Depuis la préparation des espèces en pépinières, une liste des ménages a été créée pour qu’ils reçoivent des plantules lors de la saison de plantation. Ces gens ont déjà préparés leur terrain et ont cultivés les espèces agroforestières combinées avec leurs plantes vivrières préférées. Plusieurs ménages adoptants ont déjà pratiqué le système « Alley cropping » dans les dix communautés. Ces ménages adoptants ont planté des espèces agroforestières avec des arbres fruitiers sur un champ de 0,5 ha chacun. Enfin, Ils seront suivis et contrôlés pour qu’ils soient capables d’améliorer leur culture indépendamment du projet. Enfin, un film documentaire a été réalisé durant quatre jours avec l’équipe de Haja Ratsimbazafy de l’émission ‘’e-see Magazine’’. Le programme a été diffusé sur la Télévision Nationale Malagasy le 05 juin 2016 lors de la célébration de la journée mondiale de l’environnement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s