Inventaire floristique et Bioblitz dans les lambeaux forestiers aux environs d’Ankazobe

par Landy Rajaovelona, Tianjanahary Randriamboavonjy, Fetra Randriatsara, Herson Andrianirina et Romer Rabarijaona

L’équipe de Kew Madagascar Conservation Centre (KMCC) a récemment effectué une mission d’inventaire botanique et une séance de Bioblitz dans les galeries forestières près du Tampoketsa.  Les lieux d’intervention se situent aux alentours d’Andranofeno Sud, à 10km du village Firarazana dans le District d’Ankazobe (18°05’08.1’’S 47°13’38.0’’E). Ces lambeaux forestiers sont actuellement gérés par les Communautés de base (COBA)  sous la tutelle du Ministère de la Population.

DSC00138
Exemple de lambeau forestier d’Andranofeno Sud

Nos objectifs ont été :  d’enrichir les collections botaniques des herbaria du Parc Botanique de Tsimbazaza (TAN) et du Royal Botanic gardens Kew (K) ; de rassembler des  fragments de feuilles pour les analyses génétiques et enfin de collecter des graines pour la conservation ex-situ à long-terme de plantes au Millenium Seed Bank (MSB) et au Silo National des graines Forestières (SNGF).

Photo1
Cynorkis uniflora Lindl.

Pour avoir plus de résultats  et accélérer les inventaires des zones visitées, KMCC a également procédé au Bioblitz, un outil dans le site web Inaturalist (http://www.inaturalist.org/observations/project/tampoketsa-np-2016-mini-bioblitz-13-15-01-2016) qui permet de cataloguer la flore dans une localité bien définie, en seulement 72h via des photographies de toutes les plantes rencontrées.

Photo3
Photographie des caractères d’identification pour iNaturalist

Chaque observation a ensuite été affiliée à un herbier de référence pour faciliter les identifications.

Photo2
Mise en herbier des specimens collectés

Cette mission de deux jours et demi a été fructueuse parce que l’équipe a pu enregistrer 167 observations avec 38 espèces de plantes à l’issue de ce Bioblitz ; 106 collections d’herbiers dont les familles des Rubiaceae, Orchidaceae, Cyperaceae, Fabaceae et  Poaceae sont les plus dominantes ; 97 fragments de feuilles ont aussi été prélevés pour les analyses moléculaires ; et des graines de six espèces ont été récoltées pour la banque de graines.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s