Collecte d’échantillons botaniques dans les parties peu explorées de la NAP du Massif d’Itremo

Par G.E. Onjalalaina

Une expédition a été menée par l’équipe de la KMCC, en Janvier 2015, dans les parties peu explorées de la NAP du Massif d’Itremo, notamment dans ses parties Ouest. Cette visite de Masomboatelo et de Maizinatoandro avait pour objectif de collecter des spécimens d’herbiers sur les divers types d’habitats tels que les savanes, les rocailles et les forêts galeries en vue de l’élaboration d’une liste floristique de cette aire protégée.

Differentes parties dans la forêt de Maizinatoandro
Differentes parties de la forêt de Maizinatoandro

Au total, 130 échantillons d’herbiers correspondant à 120 espèces de plantes y compris les fougères et les champignons ont été collectés. La visite de ces nouveaux sites ont permis de constater pour la première fois la présence dans l’aire protégée d’un certain nombre de taxa dont Ravenea madagascariens Becc. (Palmiers), espèce à large distribution, sur les hauts plateaux entre Marojejy et Midongy du Sud, Brachycorythis disoides Bolus (Orchidées) qui est assez commune dans les formations herbeuses entre Antananarivo et Fianarantsoa ; et enfin, une nouvelle espèce de Sparmannia sp. nov. (Malvacées).

 Sparmannia  sp. nov
Sparmannia sp. nov

Quelques espèces collectées durant la mission.

Quelques espèces collectées durant la mission. [a] Habenaria ambositrana (Orchidaceae), [b] Cynorkis gibbosa (Orchidaceae), [c] Crossandra nobilis (Acanthaceae), [d] Noronhia sp. (Oleaceae), [e] Psychotria reducta (Rubiaceae), [f] Angraecum sororium (Orchidaceae), [g] Hibiscus sp. (Malvaceae), [h] Streptocarpus lanatus (Gesneriaceae), [i] Begonia sp. (Begoniaceae), [j] Cynorkis flexuosa (Orchidaceae), [k] Tephrosia betsileensis (Fabaceae), [l]  Chamaecrista lateriticola (Fabaceae)
Publicités

Zavamaniry Gasy – un projet utilisant les nouveaux outils de la technologie pour se documenter sur les plantes de Madagascar

par Steven Bachman

De par sa flore très diversifiée et ses végétations naturelles en majorité menacées, Madagascar figure parmi ‘les hot spots’ en biodiversité dans le monde. Il est donc important que les scientifiques disposent des données de bonne qualité afin de pouvoir définir les décisions appropriées pour les actions relatives à la conservation de ce patrimoine naturel. Bien que les explorations et inventaires botaniques dans cette île durent maintenant depuis des siècles, il arrive toujours que de nouvelles découvertes soient observées sur la flore de Madagascar. . Ainsi, de nouvelles espèces y sont continuellement décrites et des données supplémentaires sont désormais générées sur leur distribution, écologie et types de menaces.

Test de l'utilisation du Smartphone pour iNaturalist avec l’équipe de KMCC.
Formation sur l’utilisation des Smartphones pour « Zavamaniry Gasy » avec l’équipe de KMCC.

Lire la suite Zavamaniry Gasy – un projet utilisant les nouveaux outils de la technologie pour se documenter sur les plantes de Madagascar