Phyllanthus vatovaviensis Leandri ex Ralim. & Petra Hoffm. (Phyllanthaceae), une des plantes très rares de Madagascar observée à nouveau dans le Mont Vatovavy

par Hélène Ralimanana et Linah Rabarivola

Le statut sacré du mont Vatovavy dans le sud-est de Madagascar (district de Mananjary) a été bénéfique pour la conservation du  vestige de forêt humide autour de cette montagne Malgré la fréquence de visites que les botanistes accordent à ce site, la connaissance de sa flore semble encore loin d’être dominée. Certaines espèces de plantes, collectées autrefois sur le  Mont Vatovavy demeurent encore introuvable à présent. Par exemple, Phyllanthus vatovaviensis a été seulement revue par L. Rabarivola, une botaniste de KMCC, en Décembre 2014, presque 76 ans après que Decary l’avait découverte en 1938. Cette espèce semble être très rare car deux individus seulement ont été observés le long du sentier menant au sommet de la montagne.

Phyllanthus vatovaviensis Leandri ex Ralim.& Petra Hoffm.
Phyllanthus vatovaviensis Leandri ex Ralim.& Petra Hoffm.

En plus de ces deux échantillons originaires du Mont Vatovavy, l’espèce P. vatovaviensis se trouve également dans la région d’Ambalabe (Vatomandry [collection de Razafindratsima et al. en 2005]). En outre, Baron l’a également collecté mais sa localité reste inconnue. Les deux localités actuellement connues sont en dehors des aires protégées, P. vatovaviensis est ainsi classée dans la catégorie en danger (EN).

LES RECHERCHES SUR LES Phyllanthus L. (PHYLLANTHACEAE) DE MADAGASCAR

Le genre Phyllanthus, de la famille des Phyllantaceae, comprend actuellement 55 espèces à Madagascar d’après la révision systématique effectuée par Dr Ralimanana entre 2007 et 2013. Au cours de cette révision, neuf espèces ont été nouvellement décrites pour la science, parmi lesquelles Phyllanthus ankazobensis Ralim. & Petra Hoffm. et Phyllanthus vatovaviensis Ralim.& Petra Hoffm. A Madagascar, 52% des espèces de Phyllanthus sont menacées d’extinction à cause de la dégradation de leurs habitats.

Dans l’édition pour les Euphorbiacées (Volume 111) de la « Flore de Madagascar et des Comores », Leandri (1958) a reconnu 56 espèces de Phyllanthus à Madagascar. Dans cet ouvrage, la clé de détermination des espèces de Phyllanthus  est basée sur les caractères floraux de telle sorte que l’identification de nombreuses espèces reste problématique à cause des chevauchements des caractères entre elles. En outre il est souvent difficile d’avoir les fleurs mâles et femelles sur un échantillon d’herbier. D’ailleurs, la taille minuscule des fleurs décourage souvent les botanistes de mener correctement l’identification des espèces de Phyllanthus.

Phyllanthus ambatovolana Leandri
Phyllanthus ambatovolana Leandri
Phyllanthus bernieranus Baill. Ex Müll. Arg.
Phyllanthus bernieranus Baill. Ex Müll. Arg.

Les études plus approfondies faites par Dr Ralimanana (2007, 2011, 2013) ont été basées sur des données morphologiques (végétative et florale) et moléculaires. Cette recherche a permis de proposer une classification sous générique et une nouvelle délimitation des espèces, de fournir des clés d’identifications pour ces taxa, et notamment d’indiquer les détails sur la distribution géographique de chaque espèce. Une révision de l’évaluation des statuts de conservation selon les critères de l’UICN a été également effectuée.

Ralimanana H.

Référence bibliographique

  • Leandri J. 1958. Euphorbiaceae I (Phyllanthoideae). in Humbert H. (ed.), Flore de Madagascar et des Comores, famille 111: 1 – 199.

  • Ralimanana H. 2007. Systématique et biogéographie de Phyllanthus L. (Phyllanthaceae) de Madagascar. Thèse doctorale, Université d’Antananarivo, Madagascar.

  • Ralimanana H., Hoffmann P. 2011. Taxonomic revison of Phyllanthus (Phyllantaceae) in Madagascar and the Comoro Islands I: synopsis and subgenera Isocladus, Betsileani, Kirganelia and Tenellanthus. Kew Bulletin 66: 331 – 365.

  • Ralimanana H., Hoffmann P., Rajeriasison C. 2013. Taxonomic revison of Phyllanthus (Phyllantaceae) in Madagascar and the Comoro Islands III: subgenera Swartziani, Afroswartziani and Emblica. Kew Bulletin 68: 535 – 558

L’avancement des recherches botaniques dans la NAP du Massif d’Itremo

Les recherches intensives effectuées depuis 2010 par l’équipe du KMCC dans la NAP du Massif d’Itremo ont permis de développer des informations sur la flore de cette zone. L’équipe de KMCC et du RBG, Kew ont pu y collecter 1641 spécimens d’herbiers, représentant ainsi plus de la moitié des collections connues jusqu’à présent. En effet, plus de 3100 spécimens ont été collectés dans la Massif d’Itremo depuis l’année 1876.

Aujourd’hui, environ 700 taxa sont connus dans le massif d’Itremo, 543 d’entre eux sont endémiques de Madagascar et 26 endémiques locales. Grâce aux efforts des chercheurs malgaches et étrangers, de nouvelles espèces de plantes ont été décrites depuis 2010 dans le massif d’Itremo (ex : Andropogon itremoensis (Vorontsova et al. 2013), Phyllopenthas flava (Anjihamihajarivo & Karehed 2011) ), une nouvelle espèce du genre Psydrax est en cours de publication, plus de 30 nouvelles distribution y ont été notées ( ex : Aeranthes racemosa, Begonia goudotii, Ceriopegia striata (Ulrich & Masinde 1998), Gaertnera nitida, Oplismenus hirtellus) et la présence d’une quinzaine d’espèces dans la localité a été confirmée (ex : Hypoestes isalensis, Stenotaphrum unilaterale, Tristachya betsileensis,…).

Ceropegia striata
Ceropegia striata, la NAP du Massif de l’Itremo constitue sa deuxième localité connue dans tout Madagascar.
Rabarijaona R.

Référence bibliographique :

Andriamihajarivo T. & Kårehed. 2011. Phyllopenthas flava Razafim., Syst. Bot. 36: 1024.

Ulrich M. & Masinde P. S. 1998. Ceropegia striata, a New Species of Asclepiadaceae in Central Madagascar. Novon, Vol. 8, No. 1, pp. 38-40.

Vorontsova M. S. & al., 2013. Revision of Andropogon and Diectomis ( Poaceae : Sacchareae) in Madagascar and the new Andropogon itremoensis from the Itremo massif. Kew bulletin 68 : 1-15.