Avancement du Projet GBIF-BID sur les Graminées de Madagascar

Par Henintsoa Razanajatovo, Velosoa Razafiniary, Marie Linah Rabarivola, Maria Vorontsova, et Hélène Ralimanana

Le projet « Alien, native and endemic grasses of Madagascar » avance dans la compilation et la mobilisation des données relatives aux Graminées de Madagascar.

Après sept mois de travail, 6032 données sont enregistrées dans la grande base de données des Graminées malgaches. Parmi ces 6032 specimens enregistrés 4424 sont géoréférencés et leur géoréférencement est catégorisé en certain ou incertain. Certain, lorsque la zone est dans les 100km2 et incertain si celui-ci est plus de 100km2. Actuellement, 2261 géoréférencements sont certains et 2163 incertains.

Base de données sur les Graminées de Madagascar

Un de nos objectifs est de produire une base de données de qualité, donc l’équipe du projet s’engage de fournir des données soigneusement verifiées. Ce sont ces données que nous avons intégrées dans la base de données de GBIF. Actuellement nous sommes en train d’entamer le transfer de 6000 données sur les Graminées dans le portail de ce dernier.

En ce qui concerne la production de l’Atlas des Graminées malgaches, environ 500 cartes seront attendues. Chaque espèce de Graminées malgaches identifiée et enregistrée sera ainsi présentée sur une carte de distribution de l’espèce. A cet effet, un essai pour l’ espèce Humbertochloa bambusiuscula A.Camus & Stapf a été fait.

Carte de distribution de Humbertochloa bambusiuscula A. Camus & Stapf

A part, la création de la base de données, un atelier de partage de connaissance suite à la formation en Afrique du Sud en décembre 2017 a été organisé au KMCC par Linah Rabarivola. Les partenaires du projet et utilisateurs potentiel des données transmises au GBIF ont intensivement assisté cet atelier pendant 3 jours.

Formation sur la digitisation, qualité de données et publications des données de la biodiversité au KMCC

Cette formation qui s’est intitulée “Digitisation, qualité de données et publications des données de la biodiversité”, s’est avérée utile et très intéressante étant donné qu’elle a permis de comprendre les démarches suivies pour la numérisation des specimens d’herbiers utilisés par l’équipe de BID pour ce projet. Elle a également permis de comprendre non seulement les différentes étapes du nettoyage des données avec le logiciel OpenRefine, mais aussi les démarches à entreprendre pour la publication de ces données dans le portail de GBIF.

Pour les mois à venir, l’équipe continuera d’enregistrer les données dans la grande base de données des Graminées, de produire les cartes pour l’Atlas et commencera à élaborer la stratégie nationale sur les graminées invasives de Madagascar avec les partenaires.

 

Publicités

Vers le développement des activités de KMCC dans le massif d’Itremo

Par Tiana Randriamboavonjy, Sedera Ramaromanana, Helene Ralimanana, Franck Rakotonasolo, Solofo Rakotoarisoa, Mamy Tiana Rajaonah, David Rabehevitra, et Bodoarisoa Mbolatahiana

Kew Madagascar Conservation Centre (KMCC) a commencé son intervention dans la région d’Itremo en 2010 en tant que promoteur de l’aire protégée (AP) renommée « Massif d’Itremo ». Ce site a été choisi comme prioritaire aux recherches et à la conservation vu la richesse ainsi que la spécificité en faune et flore malgré les pressions anthropiques régulières et intenses dans le massif.

Pour bien assurer la gestion de ce site en tant qu’une aire protégée, KMCC a décidé d’installer sur place une équipe permanente composée par un « Protected Area Manager », deux techniciens et un agent socio organisationnel. Ils sont tous de personnel salarié de KMCC basé à Itremo et collaborent étroitement avec les communautés locales des huit villages concernés à la gestion de l’AP. Les principaux rôles de cette équipe sont d’assurer :

  • La mise en œuvre des activités de KMCC suivant les projets existants et le programme élaboré annuellement ;
  • Le suivi de ces programmes en tenant compte les plans de travail établi ;
  • La pérennité de ces activités pour le bien des communautés locales environnantes.

    Le nouvel socio-organisationnel et le technicien de KMCC dans l’AP du Massif d’Itremo

Lire la suite Vers le développement des activités de KMCC dans le massif d’Itremo

Projet GBIF-BID sur les Poaceae de Madagascar

Par Henintsoa Razanajatovo, Velosoa Razafiniary, Marie Linah Rabarivola, Hélène Ralimanana, Maria Vorontsova, Vololoniaina Jeannoda, et Stuart Cable

Les Graminées sont des plantes largement distribuées dans le monde et se retrouvent en majorité dans les formations herbeuses. A Madagascar, ces dernières recouvrent plus de 50% de la superficie du pays et sont riches de plus de 500 espèces qui peuvent être endémiques, natives ou introduites. Environ 12000 specimens de Poaceae provenant des différentes régions de Madagascar sont actuellement stockées dans l’herbier du Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris (MNHN). Malheureusement, la plupart de ces échantillons ne sont pas représentés par des duplicata au sein de l’herbier national du Parc Botanique et Zoologique de Tsimbazaza (PBZT-TAN). Bien que toutes ces collections aient déjà été scannées sous haute résolution et donc déjà disponibles en ligne, les données restent encore indisponibles pour les chercheurs et les décideurs malgaches du fait des difficultés d’accès à internet.

Image de spécimen d’herbier venant de MNHN

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite Projet GBIF-BID sur les Poaceae de Madagascar

Podocarpus capuronii une plante particulière dans l’Aire Protégée du Massif d’itremo

Par Tiana Randriamboavonjy, Sedera Ramaromanana, Franck Rakotonasolo, Landy Rajaovelona, Guy Onjalalaina, Romer Rabarijaona, Linah Rabarivola, Tatamo Andrianantenaina, et Roger Rajaonarison

Les espèces appartenant à la famille des Podocarpaceae sont largement distribuées dans le monde. Elles se sont émergées en Asie et en Afrique au cours des 40 derniers millions d’année selon Turner (2011) dans sa publication intitulée « Ecology of Podocarpaceae in Tropical Forest ». En Afrique, deux genres se présentent dont Podocarpus et Afrocarpus, un genre autochtone. A Madagascar, sept espèces de Podocarpus dont six endémiques occupent différents types de végétation sous des conditions écologiques variées. Sur les hautes terres centrales de Madagascar, Podocarpus vivent dans les zones montagnardes entre 1000 et 2000 m d’altitude avec un climat plus frais.

Herbier type de Podocarpus capuronii (Capuron R., 11566)

Lire la suite Podocarpus capuronii une plante particulière dans l’Aire Protégée du Massif d’itremo

Adaptation des ignames sauvages à la culture aux champs

Par Fenonirina Rakotoarison, Geodain Hückel Meva, Franjuno Miraille Razafindravelo, Joel Rakotonirina, et Mamy Tiana Rajaonah

La culture au champ des ignames sauvages avec les communautés locales dans le nord de Madagascar à travers le projet Darwin initiative a été commencée en 2015. Ce projet a pour objectifs de cultiver et produire des ignames sauvages en dehors des forêts afin de subvenir aux besoins alimentaires des communautés d’une part et de préserver les ignames sauvages endémiques d’autre part.

Pied de Dioscorea buckleyana en culture

Lire la suite Adaptation des ignames sauvages à la culture aux champs